Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SPORT

Depuis le 9 janvier 2022, la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN) bat son plein au Cameroun. Pour permettre au maximum de Ouagavillois de suivre l’évènement et de soutenir l’équipe nationale de football qui y participe, un groupe d’entreprises spécialisées dans l’évènementiel a mis en place un village, avec la bénédiction de CANAL+ Burkina. 

C’est un village CAN…au cœur de la ville ! Implanté dans l’espace jouxtant la mairie de Bogodogo, non loin du Siao, ce village voulu par un consortium de sociétés spécialisées dans l’évènementiel accueille chaque jour des férus du football venus suivre les matchs de la Coupe d’Afrique des Nation qui se joue en ce moment au Cameroun. «Nous avons voulu apporter un peu de baume au cœur des Burkinabè, d’où l’idée de ce village. L’union faisant la force, nous avons décidé de nous mettre ensemble pour organiser ce village», résume Maïmouna Soro, directrice générale de l’agence Karma conseil, membre du consortium.  

L’initiative est portée par Karma conseil, mais aussi Déco international, Bizart production et Exotic. «Dans le cadre de la CAN, ce consortium a décidé de mettre leurs énergies ensemble pour créer ce village afin de permettre aux Burkinabè de suivre et de vivre la passion du football, de suivre la CAN dans de bonnes conditions, sur un écran géant, avec de la boisson, de la grillade, dans le respect des mesures barrières», ajoute Mme Soro.   

Le consortium a bénéficié du précieux appui de sponsors au nombre desquels CANAL+ Burkina qui a offert les droits de diffusion. Souaïbou Ba, le responsable de la communication de CANAL+ Burkina, explique : «CANAL+ accompagne cette initiative. Il est important que, dans le contexte dans lequel le pays se trouve, nous puissions rester debout. CANAL + a acquis les droits de diffusion publique de cette CAN et il était important que nous puissions élargir cette diffusion au maximum de Burkinabè.» 

Il ajoute que sa société veut rendre la CAN accessible à tous ceux qui, pour une raison ou une autre, n’arrivent pas à la suivre chez eux ou qui veulent tout simplement  suivre les matchs dans un milieu plus convivial. «C’est entièrement gratuit et nous espérons que les gens viendront ici chaque soir célébrer le football africain et soutenir notre équipe nationale», conclut M. Ba.  

Du 9 janvier au 6 février 2022 (date de la finale), tous les matchs de la compétions seront diffusés sur un écran de dernière génération.  L’entrée du village est gratuite et des espaces de vente de boissons et de nourriture sont à la disposition de ceux qui veulent se rafraîchir ou grignoter.

Tous les jours, des animations sont prévues, avec des jeux, des promotions, des lots à gagner. Un quizz organisé grâce au partenariat avec la société de téléphonie Orange, permettra aux supporters de remporter de nombreux lots dont une maison, des motos, des séjours dans d’autres villes, des tonnes de ciments, des ordinateurs, des smartphones, etc. 

Le ministère de la Santé y a déployé une équipe en permanence et les visiteurs du village pourront se faire vacciner contre le covid-19 sur place. Les organisateurs insistent sur le respect des mesures barrières et mettent à disposition des masques et du gel hydro-alcoolique. 

Une équipe s’occupe de la sécurité globale du site tandis que la Brigade anti criminalité patrouille dans la zone  «Tous les festivaliers qui viendront à ce village seront en sécurité», promet Mme Fadiga de Bizart production, une des structures initiatrice du village.