Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) réagit, dans ce communiqué, à une annonce de Mahamadi Kouanda parue dans la presse et invitant les candidats à la candidature du CDP pour les élections législatives de novembre 2020 à retirer des formulaires de candidature. 

«Dans le journal L’Observateur Paalga numéro 10160 du Vendredi 14 Aout à la page 23, il nous a été donné de lire une publication intitulée ‘’communiqué’’ et signée « CDP: DEMOCRATIE-PROGRES-JUSTICE. Pour le Courant KOUANDA Mahamadi Lamine ».

Par ce communiqué, ce dernier invitait les candidats à la candidature du CDP pour les élections législatives de novembre 2020 à retirer des formulaires de candidature.

Cette publication qui se caractérise par une violation gravissime des textes du parti, du code électoral et aussi du code pénal en ce que KOUANDA Mahamadi Lamine, suspendu du parti pour actes d’indiscipline graves, s’illustre encore par la commission des infractions de faux en écriture privée, usage de faux, usurpation de titre, escroquerie par appel à contribution.

En attendant de saisir le Parquet du Procureur du Faso de ces faits délictueux, le CDP invite ses militants et militantes à se démarquer absolument  de ces agissements délictueux contraires aux intérêts du parti.

En rappel, la procédure de sélection des candidats à la candidature du CDP pour les élections législatives de novembre 2020  et notamment la constitution des dossiers de candidature a déjà fait l’objet d’un communiqué du Président du Parti en date du lundi 10 aout 2020.

Le CDP invite par conséquent ses militants et militantes à ne point tomber dans le piège de l’arnaque car le CDP est un et indivisible et dès lors toute candidature faite en dehors des instances régulières et habilitées du parti est nulle et non avenue.»                 

Démocratie-Progrès-Justice

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir