Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Ceci est un communiqué de presse de l’Opposition politique sur l’attaque de l’Eglise de Toulfè (Province du Loroum/Région du Nord) intervenue hier dimanche qui a causé la mort de 4 fidèles chrétiens dont un catéchiste à la retraite.   

C’est avec consternation que l’Opposition politique a appris qu’une église catholique du village de Toulfè, dans la province du Loroum, a été attaquée par des terroristes le dimanche 26 mai 2019. 

Cette attaque a causé quatre morts et des blessés. 

Tout en condamnant sans réserve aucune cet acte lâche, l’Opposition présente ses vives condoléances aux familles éplorées et à l’Eglise catholique. Elle souhaite un prompt et total rétablissement aux blessés. 

Les terroristes, après avoir tenté de créer le chaos entre différentes communautés ethniques et régionales, cherchent désormais à manipuler la fibre religieuse pour nourrir l’industrie de la haine et de la terreur. 

Mais, la grande solidarité des différentes communautés religieuses constitue un frein à ce sinistre projet.  

Notre modèle de promotion de la tolérance religieuse est unique et a été pendant longtemps efficace. Mais face à l’ingéniosité diabolique de l’ennemi, nous devons renforcer les ponts entre les religions du Burkina Faso, et montrer que, jamais, nous ne céderons.

Vive le Burkina Faso, un et indivisible !

Vive la tolérance religieuse !

Ouagadougou, le 27 mai 2019

Le Chef de file de l’Opposition politique

Zéphirin DIABRE

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir