Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

ECONOMIE

Le mercredi 30 octobre 2019, Monsieur Xu Fei, Chargé d’Affaire de l’Ambassade de la République populaire de Chine au Burkina Faso a participé à la cérémonie de clôture de la formation du « Projet Mil » au Programme de coopération agricole Burkina Faso / République populaire de Chine (PCA-BF/RPC) en présence du Directeur Général des Productions agricoles du Ministère de l’Agriculture.

Pendant deux mois, les experts chinois agricoles ont enseigné et transféré tout leur savoir et toute leur technologie aux apprenants burkinabè afin d’augmenter par trois (03) le rendement agricole.

Selon le Chargé d’Affaire de l’Ambassade, la Chine est dans une dynamique d’aider utile en apprenant à ses amis burkinabè à «pêcher» par eux-mêmes pour réaliser eux-mêmes leur autosuffisance alimentaire.

Toutefois, il a invité les bénéficiaires de la formation à partager, à leur tour avec tout le monde, ce qu’ils ont appris pour qu’ensemble ils puissent augmenter la production céréalière du Burkina Faso. Par ailleurs, il a confié que d’autres sessions de formations suivront pour former davantage de personnes aux techniques de production agricole et ainsi résoudre le problème de l’insécurité alimentaire du pays.

Le Directeur Général des Productions Agricoles Pascal Soubeiga a exprimé toute sa gratitude à la République populaire de Chine pour avoir placé le développement de l’agriculture burkinabè au centre de ses préoccupations. Il a souligné que les renforcements de capacités, tel que ladite formation, est ce dont ils ont besoin dans un rapport de partenariat qui se veut durable. Il a souhaité que ces sessions de formations s’étende sur d’autres thématiques afin que le Burkina Faso puisse promouvoir son développement par lui-même à partir des compétences humaines.

La cérémonie de fin de formation a été aussi marquée par une remise d’attestations aux participants et de récompenses à trois personnes qui se sont distinguées de par les performances.