Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

POLITIQUE

Le Comité national de gestion de la crise de la pandémie de la Covid-19 a tenu une réunion ce lundi 22 juin 2020 sous la présidence de Son Excellence monsieur le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré. A l'occasion, le Comité a annoncé la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes, le maintien de l’état d’alerte et a invité les populations au strict respect des mesures barrières.

La session du comité national de gestion de la pandémie de la COVID-19, a été une occasion de faire l’état des lieux de la lutte contre la maladie. Au terme de la rencontre, le Comité a félicité et salué les acteurs de la santé pour leur engagement dans cette lutte et la population pour sa compréhension dans le respect des mesures sanitaires prises, selon le ministre de la Communication Remi Fulgance Dandjinou.

Cela s’est traduit a-t-il, par une meilleure maîtrise de la pandémie dans notre pays, comparativement à la situation dans la sous-région. Toutefois, le ministre Dandjinou a rappelé la nécessité de maintenir l’état d’alerte, après le constat d’un relâchement dans le respect des mesures barrières.

Remi Fulgance Dandjinou a également annoncé la réouverture des frontières terrestres et aériennes. Cette mesure va poser sans doute le problème des cas importés, a dit le ministre, d’où la nécessité pour lui de renforcer le dépistage de tous ceux qui viendront à rentrer sur le territoire et appliquer la mesure de quarantaine.

Il a aussi annoncé le renforcement de la communication sur le respect des mesures barrières, le dépistage volontaire, et la prise de conscience sur la responsabilité individuelle et collective quant au risque de rebond de la Covid-19 dans notre pays. La COVID-19 est toujours d’actualité ; la maladie existe encore dans notre pays et nous ne devons pas baisser la garde, a exhorté le ministre Dandjinou.

DCRP/ Primature

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir